• A toi que j'ai tant aimé du amour démesuré, d un amour tellement grand que mon âme se sentait tellement emprisonnée et étriquée....
    A toi que j'ai tellement aimé avec qui je n aurais voulu faire qu'un, moi dans ton être et toi dans mon être. ...
    Une envie de mourir pour une renaissance ...
    A toi que j'ai tant arcelé de mon amour immense et incontrôlable de vérité. ..
    A toi que j'ai étouffé de mes maux...
    J ai tellement a pris de tes fuites et de tes distances voulue
    A toi qui demeure en mon coeur subtile, divin,
    gravé en moi tu es par ton enfantement énergétique physique 
    L amour ne peut se limiter à un je t'aime mais si vrai 
    L ondine qui demeure en moi depuis la nuit des temps résonne et se révèle chaque jour davantage...

     L'amour ne disparaît jamais...la mort n'est rien.  


    1 commentaire
  • 2018

    L’ESPOIR

    Il me rendit amicalement visite un soir Alors que je m’apitoyais dans le noir. J’ai discuté avec lui, sans vraiment le voir. A son départ, je sus que c’était l’espoir. Il m’a laissé pour tous ce message. Quelque soit notre âge ou métissage. Et si, incompréhensibles sont les passages Demandons explication à un sage. « À ceux qui errent telles de funestes ombres. A ceux qui vivent dans les pénombres. A ceux qui s’écroulent tels des décombres Sachez que la vie n’est pas toujours sombre. A ceux qui subissent toutes sortes d’oppression, A ceux qui sont privés d’expression A ceux qui supportent de fortes pressions, Jamais ne cédez à la dépression. Toi qu’un être cher vient de trahir Toi, qui ne cesse de souffrir Toi, que tous semblent haïr, Est-ce une raison pour vouloir mourir ? Toi, qui maintenant es seul au monde Toi, que la misère suit par seconde, Toi, pour qui, la réussite reste inféconde Apprends que la vie est une drôle de ronde. Toi qui te crois souvent aux abois, Toi pour qui chaque minute est un poids, Pourquoi hésites-tu à faire un choix. Pourquoi crains-tu d’être montré du doigt ? A tous, ceci est devenu un devoir. Luttez constamment contre le désespoir. Doutez mais ne le laissez pas entrevoir. Pleurez mais ne perdez jamais espoir. ...

    (POEME TROUVER SUR LE NET)


    votre commentaire

  • 8 commentaires

  • 2 commentaires
  • Cette année à Noël, si tout était différent…
    À Noël dernier nous pensions à tout ce que nous n'avions pas. 
    Cette année à Noël nous pensons à toutes les choses que nous avons.
    À Noël dernier nous pensions que tous les anges étaient dans le ciel. 
    Cette année à Noël nous savons qu'il y en a aussi sur la terre.
    À Noël dernier nous pensions combien nous serions heureux avec plus d'argent. 
    Cette année à Noël nous réalisons combien il fait bon d'avoir plus d'ami(e)s.
    À Noël dernier nous laissions nos fils jouer avec des fusils jouets. 
    Cette année à Noël nous leur enseignons que les fusils ne sont pas des jouets.
    À Noël dernier nous comptions notre argent. 
    Cette année à Noël nous comptons nos bénédictions.
    À Noël dernier nous donnions des remerciements pour les cadeaux des magasins. 
    Cette année à Noël nous remercions pour les cadeaux venant du Ciel.
    À Noël dernier nous étions si choqués par nos factures élevées de chauffage. Cette année à Noël nous réalisons quelle chance nous avons d'être bien au chaud.
    À Noël dernier nous nous demandions comment donner à nos enfants toutes les choses que l'argent peut acheter. 
    Cette année à Noël nous nous demandons comment leur donner toutes les choses que l'argent ne peut acheter...
    Noël dernier nous pensions à la folie qui précède la fête de Noël. 
    Cette année à Noël nous pensons à la signification réelle de la fête de Noël.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires