• Rester sans voix ...

    Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages,
    Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
    Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
    Jeter l'ancre un seul jour?


  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Janvier à 21:18
    Quand tu prendras la mer
    elle sera sémaphore
    quand tu verras la terre
    elle deviendra le port
    quand t’auras plus le ciel
    elle sera ton étoile
    comme un point de lumière
    vient éclairer la toile
    de peintures en dessins
    on dessine nos vies
    on s’ébat dans les seins
    dans les seins on s’écrit
    on crie tout notre amour
    a ceux qui n’entendent pas
    a chanter sur les toits
    sur qu’on cherche sa voie
    elle fera couler ruisseau
    quand t’auras plus les armes
    quand tes yeux n’auront plus
    oui, qu’à sonner l’alarme
    quand l’horizon devant
    ne sera que la plaine
    elle deviendra colline
    elle deviendra la cime
    quand tu chercheras trop
    oui, à quoi tout ça rime
    quand t’auras tout vendu
    ton âme et ta sublime
    elle te fera les gestes
    qui font les poésies
    et puis qui sait dedans
    oui ce qui fait la vie
    qu’importe les chemins
    que nous prendrons ensembles
    qu’importe sous quels cieux
    seront nos mains qui tremblent
    et puis si la vieillesse
    vient frapper à la porte
    c’est qu’on aura vaincu
    ce temps qui nous escorte
    je serai avec toi
    combattant impossible
    je t’apprendrai à voir
    ce qu’on garde invisible
    et s’il faut que chaque jour
    je devienne soleil
    pour éteindre la nuit
    pour éclairer ton ciel
    oui nous serons rois demain
    mon amour toi et moi

    J’irai chercher de l’or
    pour chacun de tes doigts
    et quand les océans
    te monteront aux cils
    j’irai au fond des mers
    du noir de tes pupilles
    et s’il faut que chaque jour
    je devienne soleil
    pour éteindre les nuits
    pour éclairer ton ciel
    nous serons rois demain
    mon amour toi et moi

    J’irai trouver de l’or
    pour chacun de tes doigts
    et quand les océans
    viendront noyer nos terres
    nous suivrons les printemps
    nous suivrons la lumière
    oui quand les océans
    viendront noyer la terre
    nous serons le printemps
    nous serons la lumière

    SAEZ 

    http://dai.ly/xyfcwb

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :