• Les mots comme des fleurs ...

    A toi que j'ai tant aimé du amour démesuré, d un amour tellement grand que mon âme se sentait tellement emprisonnée et étriquée....
    A toi que j'ai tellement aimé avec qui je n aurais voulu faire qu'un, moi dans ton être et toi dans mon être. ...
    Une envie de mourir pour une renaissance ...
    A toi que j'ai tant arcelé de mon amour immense et incontrôlable de vérité. ..
    A toi que j'ai étouffé de mes maux...
    J ai tellement a pris de tes fuites et de tes distances voulue
    A toi qui demeure en mon coeur subtile, divin,
    gravé en moi tu es par ton enfantement énergétique physique 
    L amour ne peut se limiter à un je t'aime mais si vrai 
    L ondine qui demeure en moi depuis la nuit des temps résonne et se révèle chaque jour davantage...

     L'amour ne disparaît jamais...la mort n'est rien.  


  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Février à 22:02
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :